La France au travail de François Kollar au Jeu de Paume

Première rétrospective du photographe François Kollar, « Un ouvrier du regard » est exposée au Jeu de Paume du 09 février au 22 mai 2016. Réalisée en 3 grandes parties, cette exposition présente 130 photos vintages et une belle représentation de son travail, publicitaire et documentaire.

Continuer la lecture de La France au travail de François Kollar au Jeu de Paume

Retrospective Diane Arbus au Jeu de Paume

Beaucoup de monde ce matin pour le vernissage presse de l’exposition Diane Arbus au Jeu de Paume. Et finalement quoi de plus logique, puisqu’il s’agit de la première rétrospective parisienne de cette grande photographe new-yorkaise.

Exposition Diane Arbus au Jeu de Paume © o2c 2011 pour Blogarts

Continuer la lecture de Retrospective Diane Arbus au Jeu de Paume

Toutes les expositions du Mois de la Photo 2010

Le Mois de la Photo qui se déroule tous les deux ans sur Paris, permet de mettre en avant la photographie à travers un nombre exhaustif d’expositions qui ont lieu dans les musées et autres les galeries privées.
Vous trouverez ci-dessous une liste de toutes les expositions en cours sur ce mois de novembre 2010.

Paris, la ville des photographes

Paris est incontestablement la ville des photographes. Elle les a vu naître, les a accueilli en son sein, les soutiens et les expose depuis les tous premiers pas de la photographie. Il était donc temps de lui rendre hommage, au travers d’une exposition.

La Tour Eiffel 1930 François KollarLa Tour Eiffel 1930 François Kollar
© Ministère de la Culture et de la Communication –
Médiathèque du Patrimoine / François Kollar / dist. RMN Continuer la lecture de Paris, la ville des photographes

Eija-Liisa Ahtila au Jeu de Paume

Artiste finlandaise, qui réalise des films vidéos mettant en scène des personnages confrontés à la société et à leur émotion dans un environnement instable.

Eija-Liisa Ahtila au Jeu de Paume
The Hour of Prayer 2005 Eija-Liisa Ahtila
Courtesy Marian Goodman Gallery, New York et Paris
© Crystal Eye – Kristallisilmä Oy, Helsinki Photo de /
photograph by Andrei Jewell à / at Two Rooms, Auckland, 2006

Continuer la lecture de Eija-Liisa Ahtila au Jeu de Paume

Edward Steichen, au Jeu de Paume

Edward Steichen est une de ces grandes figures de la photographie américaine du 20ème siècle. L’exposition qui lui est consacrée au Jeu de Paume à compter du 9 octobre est la première rétrospective de son oeuvre en Europe à travers 450 vintages et autres documents.
Personnage polyvalent, c’est un touche à tout qui s’exprimera à travers la photographie, mais aussi à travers la peinture, l’illustration, le graphisme et la direction artistique.

Brooklyn Bridge - 1903 Edward Steichen
Brooklyn Bridge – 1903 Edward Steichen

Homme de rencontre, celle avec Alfred Stiegltiz verra naitre une amitié entre les deux hommes qui co-fonderont la Photo Secession, monteront le journal Camera Work ainsi que la galerie « The Little Galleries of the Photo-Secession » qui deviendra par la suite la galerie 291.

Après New York cela sera au tour de Paris d’héberger le Luxembourgeois, à compte de 1906. Il y rencontre Toulouse-Lautrec, Renoir, Manet, Cézanne, Matisse, Picasso, Brancusi ainsi que Rodin qui seront exposés à la galerie 291 er découvre par la même occasion l’autochrome des frères Lumières. Il utilise un appareil photo dit de poche et se consacre à la peinture et à l’horticulture jusqu’à la guerre.

De retour à New York au début de la première guerre mondiale, il se brouille avec Stieglitz et devient responsable de l’équipement photographique militaire pour l’armée de l’air. Malgrès une tentative de se réinstaller en France au sortir de la guerre pour vivre de sa peinture, c’est à New York qu’il s’installe définitivement et monte son studio photo.

White - 1935 par Edward Steichen
White – 1935 par Edward Steichen

Il travaille pour le monde de la mode, Vogue, Vanity Fair, les stars, les politiciens et les people se pressent dans son studio pour s’y faire tirer le portrait. Il défend alors une photographie créative et commerciale, qui lui vaudra la critique Walker Evans et Stieglitz. Ses photos publicitaires seront largement diffusées dans la presse illustrée de 1920 à 1930.

Première exposition au MoMA en 1936, il quitte New York en 1938 pour s’installer à la campagne et se remettre à l’horticulture. A 60 ans il s’engage de nouveau dans l’armée alors que la seconde guerre mondiale éclate, il parcoure le monde et en magazine une formidable collection d’images qui seront exposés au MoMA ou qui serviront la propagande de l’armée américaine. la photographie entre ainsi de manière officiel dans les musée et devient un outils de communication de masse.

En 1946, il prend la responsabilité du département photographique du MoMA, toujours sous la controverse de promouvoir la photographie commerciale plus qu’artistique. Cela sera sa dernière fonction jusqu’à sa retraite en 1961 après avoir organisé de lui même sa propre rétrospective. Il terminera sa vie dans sa ferme du Connecticut en filmant et photographiant jusqu’à sa mort en 1973, une arbre de son domaine.

du 09 octobre au 30 décembre 2007
Jeu de Paume – Site Concorde
1, place de la Concorde
75008 Paris

Mardi (nocturne) : 12h à 21h
Mercredi à vendredi : 12h à 19h
Samedi et dimanche : 10h à 19h
Fermeture le lundi

Métro : Concorde (lignes 1, 8, 12)
Bus : 24, 42, 72, 73, 84, 94

Renseignements : 01 47 03 12 50

Fermeture le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai

Plein tarif : 6 €
Tarif réduit : 3 €
La vente des billets se termine une demi-heure avant la fermeture des espaces d’expositions.

Un billet groupé pour les sites Concorde et Sully est disponible :
Plein tarif, 8 €
Tarif réduit, 4 €
Ce billet est valable pendant toute la durée des expositions sur le deuxième site.

Pour toutes informations complémentaires, c’est ici jeudepaume.org

Roger Parry au jeu de Paume

Le Jeu de Paume présente Roger Parry du 18 septembre au 18 novembre 2007 à l’hôtel de Sully. Surtout connu pour son travail d’illustrateur réalisé entre 1929 et 1932 via deux ouvrages illustrés dont Banalité de Léon Paul Fargue (ouvrage considéré comme son chef d’oeuvre). C’est à cette époque et au côté de son ami Maurice Tabard, qu’il découvre la richesse créative de la photographie. Illustrateur aux éditions de la NRF ou collaborateur d’André Malraux, il se cherchera entre l’illustration et le reportage tout au long de sa carrière.

La nouvelle exposition du jeu de paume présente cette fois son oeuvre sous le regard du monde de l’édition, axe le plus expressif pour comprendre l’évolution de sa pratique photographique. Composée de 200 épreuves originales comprenant des dessins, des livres, des films ainsi que des documents, elle met en avant son travail en se contruisant autour de quatre axes principaux :

– la fulgurante apparition de Roger Parry sur la scène photographique
– la littérature mise en scène (années 1930)
– l’orientation documentaire / Roger Parry et le dessin
– les écrits sur l’art : la reproduction de l’oeuvre et la mise en page

Le Jeu de Paume – Hôtel de Sully
18 septembre – 18 novembre 2007
62, rue Saint Antoine, 75004 Paris
Expositions, visites, librairie

Horaires :
du mardi au vendredi de 12h à 19h
le samedi et dimanche de 10h à 19h
Fermeture le lundi

Fermeture le 25 décembre, le 1er janvier, le 1er mai, le 1er novembre et le 11 novembre

Tarifs :
Plein tarif : 5 euros
tarif réduit : 2,5 euros

Billet couplé site Concorde / site Sully
Plein tarif : 8 euros / tarif réduit : 4 euros

Pour toutes informations complémentaires c’est ici >> jeudepaume.org

Pierre et Gilles- Double je

On ne présente plus l’un des couples les plus célèbres de la photographie française, magicien de l’image depuis 1976, le jeu de Paume nous offre un rétrospective de 120 photos et ainsi de leur travail commun de cette date à nos jours. Chacune de leur photo est unique et nous plonge dans un monde fabuleux ou se mélange conte de fée, magie, suréalisme, mythe et j’en passe. Iconographes des temps moderne, leur style a séduit bon nombre de stars en tout genre ou de personnalités, ainsi que de monsieurs tout le monde. Pierre et Gilles c’est un style, à découvrir ou re-découvrir d’urgence, étant donné la richesse des décors et du travail orchestré, mêmes si aujourd’hui avec la démocratisation du numérique, certain ne seront pas conscient du travail fournit pour ses images argentiques.
Pour un avant goût vous pouvez passer sur ce site qui offre une belle collection de leur travail pierre.et.gilles


© Pierre et Gilles

Pour plus d’informations vous pouvez aller ici jeudepaume.org

Pierre et Gilles, double je
1976 – 2007
du 26 juin au 23 septembre 2007
Jeu de Paume
1, place de la Concorde
75008 Paris

métro Concorde
renseignements : 01 47 03 12 50
01 47 03 12 52