Pensée spéciale pour Alexandra Boulat

Les femmes photographes de guerre sont rares, Alexandra Boulat faisait partie de cette catégorie de photographe qui traite les sujets d’actualités les plus chauds et les plus tendus dans le but d’informer en temps réel. Reconnue par son travail sur le terrain durant les derniers conflits tel que l’Irak, le conflit israélo-palestinien, l’ex-Yougoslavie etc…, co-fondatrice de l’agence VII avec 6 autres photographes de renom dont James Natchwey et fille du photographe Pierre Boulat.


Photo de Pierre Boulat

Alexandra Boulat nous a quitté, vendredi 5 octobre 2007, après à un coma prolongé suite à une rupture d’anévrisme. L’émotion est toujours forte lorsque la profession perd l’un des siens, cette émotion est souvent encore plus déconcertante lorsque le photographe tombe sur le terrain. Pour une fois cela n’est pas le cas, mais la tristesse reste la même.

11 années ago

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.