i’m a switcher

Voilà, c’est fait depuis maintenant plusieurs jours, adieu Windows, les PC tout gris et tous les petits tracas qu’ils apportent. Mon nouveau monde est celui d’Apple et du tout dernier iMac 24 pouces, avec un petit peu de mémoires supplémentaires, étant passé à 4 gigas.

Question design, je crois qu’il n’y a rien à rajouter, il est tout simplement parfait. J’avais un peu peur du côté miroir de l’écran et des réflections, il n’en est rien. Question clavier, une vraie merveille, la position des mains est parfaite et les touches sont très agréables. La souris est pas mal, j’adore la petite boule qui sert de roulette, vous pouvez la transformez en souris à deux butons, suffit de configurer et elle reconnait toute seule si vous cliquez plutôt à droite ou plutôt gauche, bluffant. Juste un petit reproche sur l’impossibilité d’assigner deux fonctions différentes sur les deux boutons de côtés, sur leur manque d’accessibilité et sur le manque de précision de temps en temps. La Mighty Mouse Bluetooth semble plus poussée, à voir, car le côté pile avec moi… Tiens tant que je suis sur la souris, quelqu’un sait comment accélérer encore plus la souris ? j’ai paramétré au maximum via les préférences systèmes, mais cela ne suffit pas sur un 24 pouces.

Cependant, le plus dur reste à faire, car après de nombreuses années sous windows, l’on prend vite de mauvaises habitudes. Comme celles de trouver facilement un logiciel pour solutionner le moindre besoin. Typiquement, pour mettre à jour ce blog, j’ai pour habitude de prendre des captures écrans avec un petit logiciel freeware assez bien pensé et surtout offrant pas mal de gadgets complémentaires.

Je me suis donc mis en quête d’un utilitaire pour Mac, l’avantage c’est que l’on en fait vite le tour, finit la noyade dans des centaines de softs pour n’en trouver qu’un. En fait le choix est vite fait, quand vous vous rendez compte qu’il existe en natif, sous Os X. je vous donne le truc si vous ne le connaissez pas : SHIFT+CMD+3 pour une capture écran totale, SHIFT+CMD+4 pour tracer une sélection et ne capturer qu’une partie. Si non, en trifouillant, je suis aussi tombé sur l’application Capture, installé par défaut. Pareil pour Colorimétrique numérique qui permet de capturer des couleurs sous différent format (RVB, Hexa etc…) bien pratique aussi.

Ne voyant pas monter un de mes disques réseaux, me voila parti fouillé dans les utilitaires installés à la recherche d’un moyen de le pinguer. Encore une heureuse découverte avec le soft d’utilitaire réseau, relativement complet et simple d’utilisation, cela change de Windows une fois de plus. Cependant cette fois pour me connecter, il faudra pousser un peu plus loin la recherche, merci google pour l’info du CMD+K qui permet sous le finder de connecter ce que vous voulez. Allez un smb://IP du disque ou son nom est le problème est résolu (valable aussi pour connecter à un répertoire partagé d’un PC. Comme quoi, quand un système est bien pensé tout y est, et surtout, facile d’accès).

Dans la série des raccourcis bien pratique, il y a aussi ALT+CMD+H sous le finder qui permet de basculer sur le finder tout en masquant toutes les applications en cours (équivalent du WINDOWS+M).

Bon, le point faible de la bête à mon sens à la configuration d’Apache par défaut. Quelle idée de cacher le répertoire, franchement sur ce coup là Apple n’assure pas. Enfin, une fois que vous connaissez le truc, MAJ+CMD+G renseignez Private dans la fenêtre de recherche, vous aurez accès au répertoire de l’installation d’Apache dans private/etc/apache2. Le httpd.conf est à la racine, éditez le pour activer PHP5 en décommentant la ligne 114 LoadModule php5_module libexec/apache2/libphp5.so (retirer le #). Le répertoire root pour déposer vos scripts est /Library/WebServer/Documents. Pour ceux qui veulent le modifier, éditer de nouveau le httpd.conf, ligne 166 et 266 et indiquez le répertoire que vous voulez utiliser. Si vous voulez utiliser le répertoire Sites situé sous votre nom d’utilisateur, remplacez DocumentRoot « /Library/WebServer/Documents » par DocumentRoot « /users/xxxx/Sites » ( xxxx étant votre nom d’utilisateur). Pour modifier le php.ini, ce dernier étant situé à la racine du répertoire etc, il suffit de renommer php.ini.default en php.ini, enfin si vous y arrivez. Pour moi c’est impossible, je n’ai pas les droits, même après modification de ces derniers via CMD+i.

Si non pas de MySQL par défaut par contre, ce n’est pas déconnant à mon sens, à vous d’installer la base de données de votre choix. Pour terminer, la lecture du php.ini.default montre qu’il manque pas mal de chose à cette configuration PHP5, toutes les extensions étant commentées par défaut. Ne pouvant pas modifier ce satané fichier, je ne peux vous en dire plus, mis à part que si vous voulez lancer Apache, vous devez aller dans les Préférences systeme/Internet et réseau/Partage et cocher Partage Web. Pour finir sur le côté serveur, j’avoue être un peu contrarié par cette installation et je vais du coup la déporter, soit sur un miniMac, soit sur un disque réseau, je réfléchie encore à la solution.

Pour finir, un petit mot sur l’Apple Airport Extrem, qui est une vraie merveille, tout y est (gigabit, serveur d’impression, wifi, VPN Throughpass …). Une fois de plus, manque juste pour les gourmands un 4ème port ethernet, bon je sais je chipote… Tant que j’y suis évité le NETGEAR WNR854T (routeur gigabit, wifi rangemax) une catastrophe, durée de vie de moins d’un, certifié par un grand nombre de postes trouvés sur des forums, d’où mon switch sur la Airport.

Allez cette fois j’arrête, ceci n’est pas un publi-rédactionnel, juste un poste d’un switcher heureux. ;)

Pour plus d’informations et les différents configuration de l’iMac, c’est par là, directement sur le site d’Apple >> apple.com/

10 années ago

1 Comment

Laisser un commentaire