Expo à la MEP

Ayant raté le vernissage du mois de juin, un petit passage à la Maison Européenne de la Photographie était obligatoire, histoire de suivre un peu ce qui se passe. Découverte donc d’un photographe sociale, anglais, Martin Parr


De mémoire d’exposition, je ne crois jamais avoir autant ri de ma vie en parcourant une expo. de photographie. Humour, cela doit être son deuxième nom, humour souvent noir, ou caché, mais un humour vrai. Tendance, couleur et flash, il faut oser. Mais le résultat est là, pour cette peinture assez acide de la société de consommation. Photographe social, son travail retrace les différents regards que l’on peut poser sur une société, étonnement, ridicule, critique, dénonciation etc
A cela s’ajoute aussi quelques photos en noir et blanc, comme Bad Weather, là, tout est dans le titre.

L’exposition retrace donc son travail de 1971-2000, ce qui donne un assez vaste aperçu de sont travail et la MEP ayant plutôt soigné a juste titre le délire du personnage. En effet, deux endroits au sein de l’expo sont transformés en salle assez typique du mauvais goût britannique. La première étant un mise en scène de photographie à travers une pièce de salon assez kitch, réplique de son travail de fin d’études, la seconde, recréant une salle de lecture, parsemé d’auto portrait dans le style assez typique de mauvais goût des photographes de quartiers du monde entier, ou de fête foraine, le tout entre petites cuillères et livre de photographe de renom.

La qualité des ses images sont à la hauteur de son excentricité, Martin Parr étant d’ailleurs un des membres de l’agence Magnum, pour information voici sont site Martin Parr. Ne raté pas l’expo si vous passez du côté de Saint Paul, c’est jusqu’au 18 septembre rue Fourcy, à la MEP.

13 années ago

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.