Conseils de photographe pour vos vacances

L’arrivée des vacances est souvent significatif de photographie pour les gens comme nous, seulement qui dit vacances dit parfois insouciance, alors voici quelques conseils de pro. Pour ne pas gâcher votre plaisir de photographier et pour revenir entier de vos périples. – Ne jamais quitter votre matériel des yeux :
Le matériel photo attise les convoitises, alors ne vous séparez jamais de votre boitier ou de votre fourretout. Evitez aussi de le poser négligemment sur une table à la terrasse d’un café ou d’un restaurant. En règle général, plus vous serez discret et moins vous ferrez d’envieux. Dans certain pays, votre matériel peut valoir une année de salaire, alors ne tentez pas le diable inutilement. Idem en avion, train ou autre mode de transport, jamais en soute, toujours sous vos pieds, souvenez vous que vous devez faire qu’un avec votre matériel en permanence. Evitez aussi de le prêter au premier venu, pour vous faire photographier devant un monument, cela évitera qu’il parte en courant avec vos souvenirs. – Ne laissez jamais les factures originales dans votre fourre-tout :
Une règle d’or est de laisser vos factures originales à la maison, ne partez qu’avec des copies de ses dernières et ne les mettez pas avec votre matériel, sinon vous ne pourrez rien prouver en faisant votre déposition. Sachez que certaine marque peuvent vous fournir une sorte de passeport qui référence les numéros de séries et les modèles de votre matériel, c’est pratique et généralement gratuit. Pensez y avant de partir, en allant vous renseigner dans votre magasin préféré. – Camoufler votre matériel :
Mettre quelques bandes de gaffeurs (scotch noir en toile) pour masquer la marque, le modèle ou tout autre signe distinctif, est une solution qui apporte une bonne discrétion. Eviter aussi de le porter autour du coup à la vue de tous, le cacher discrètement sous une veste ou un pull. En bandoulière avec le boitier sous l’aisselle, c’est plus discret, et dites vous que plus vous serez discret plus vous pourrez ramener de belles photos. Une autre solution est d’enrouler la lanière autour de votre poignée et de le porter comme un bébé, ce porté permet de dégainer rapidement pour des photos de rue par exemple. Vous avez du beau matériel, cher de surcroît et vous en êtes fier, c’est normal, mais discrétion et mère de sureté. – Attention au sable et à l’eau :
dans des conditions de forte poussière, de sable ou de projection d’eau, pensez à protéger votre matériel, même dans votre sac ou fourre-tout. Une solution économique et efficace est les sacs de congélation zippés, pensez à en mettre dans votre sac, c’est léger et ne prend pas de place. Eviter de changer d’optique lorsque les conditions ne s’y prêtent pas, il faut mieux être un peu loin, que de laisser entrer du sable dans le boîtier. Une fois rentrée ou dans un endroit protéger, essuyer, sécher, dépoussiérer avec un chiffon doux. Pour les lentilles des optiques, effectuez des mouvements circulaires en partant du centre vers l’extérieur. – Ne prenez pas de risques inutiles :
C’est les vacances, alors autant en profiter pour ne pas risquer de se rompre le dos en tenter l’impossible. On cherche toujours à ne pas faire comme ces autres touristes et avoir le point de vu que personne n’a eu l’idée d’atteindre, mais si personne n’y va, c’est qu’il y a parfois une bonne raison! Changer de focale pour vous approcher ou vous éloigner et parfois la meilleure solution pour éviter une bonne gamelle. Attention à la flore et à la faune que vous ne connaissez pas, les belles couleurs vives sont parfois de beaux pièges à inconscient. Attention aussi à votre environnement, il faut parfois laisser votre boitier dans son sac, si vous sentez de la tension ou de l’hostilité autour de vous. Certaines personnes n’aiment pas la vue d’un appareil et deviennent agressifs en leur présence, alors rangez le, et en cas de conflit, parlez calmement, expliquez ce que vous faites sincèrement, voir partez en courant. – Ne payez pas pour photographier :
Une règle d’or à ne jamais enfreindre, est de payer pour photographier quelque chose ou quelqu’un. Ce genre de pratique met en péril la photographie et surtout les photographes, alors ne sortez jamais une pièce ou un billet. Pensez aux pro qui parcourent le monde, le métier est déjà assez difficile comme cela, alors n’en rajouter pas en les confrontant à ce genre de pratique après votre passage. Voilà c’est tout pour ce premier jet, à suivre donc…