Nuit blanche 2011 à Paris, demandez le programme !

La 10ème édition de la Nuit Blanche arrive, elle aura lieu dans la nuit du 1 au 2 octobre 2011, avec des événements dans toutes la France. Pour ce qui est de Paris, voici le programme officiel de la mairie de Paris, pour les autres villes, vous trouverez quelques liens en fin de cet article. Nuit Blanche 2011 à Paris

Cette année, une trentaine d’artistes vous attendent à partir de 19h00 dans 4 lieux de la capitale. Vous aurez rendez-vous le long des lignes de métro 12 et 14 pour plonger dans quatre quartiers parisiens, autour de l’Hôtel de Ville, les Batignolles-Pigalle, La Nouvelle Athènes – Saint Georges et Montmartre-Anvers. Aux côtés de ces manifestations artistiques, vous trouverez aussi d’autres sites partenaires qui vous ouvriront leur porte. Il s’agit donc d’une nuit d’échanges et de rencontres entre le grand public et la création contemporaine. Voici les artistes que vous pourrez rencontrer, quartier par quartier.

AUTOUR DE L’HOTEL DE VILLE

ISAAC JULIEN – THE LEOPARD, 2007
vidéo
L’installation vidéo « The Leopard » présentée pour Nuit Blanche est une des différentes versions du film de l’artiste « Western Union : Small Boats, 2007 » et prend son titre et son origine à la source du célèbre film de Visconti « Le Guépard ». Tourné à Lampedusa, au large de la Sicile, le film propose une déambulation poétique dans cette île à la grandeur déchue. La caméra suit l’actrice Vanessa Myrie dans cette pérégrination qui va de Visconti aux récents flux de migrants. Réflexion sur la condition humaine, empruntant les chemins de la narration, ce film distille un climat contemplatif et intrigant.
De 19h à 7h – Cour de l’Hôtel de Ville – 3, rue Lobau 75001 – Métro : Hôtel de Ville
isaacjulien.com

MIROSLAW BALKA – HEAVEN, 2010
installation
Dans la cour d’honneur du MAHJ (Musée d’art et d’histoire du Judaïsme), soixante-huit tubes de plexiglas torsadé semblent flotter dans les airs. Suspendus grâce à un maillage invisible de fils de nylon courant d’une façade à l’autre, ils s’agitent au gré du vent et éclairent les visages des visiteurs d’une lumière presque surnaturelle. Évoluant dans cet espace modifié, chacun est appelé à vivre une expérience méditative et spirituelle comme l’y invite le titre de l’installation « Heaven », 2010 (Paradis en français). Dans l’autre cour aux proportions plus modestes, une vidéo de 2003, « Bambi », montre un groupe de daims évoluant dans un paysage de neige clos par des fils de fer barbelés. Alors qu’à l’arrière-plan on devine les ruines d’un camp de concentration, les bêtes affamées deviennent de plus en plus frénétiques dans leur quête de nourriture et jettent des regards désespérés au visiteur, impuissant mais comme pris à parti dans le drame qui se joue sous ses yeux.
De 20h à 3h – Musée d’art et d’histoire du Judaïsme – 71 rue du Temple – Paris 3e – Métro : Rambuteau / Hôtel de Ville

PIERRE ARDOUVIN – PURPLE RAIN, 2011
installation
Après le « Bal perdu » réalisé pour Nuit Blanche en 2004 et « L’éclair dans la nuit » repris durant Nuit Blanche 2009, Pierre Ardouvin revient avec un nouveau projet intitulé « Purple Rain ». Inspiré de la chanson de Prince (1984) et du film éponyme réalisé par Albert Magnoli, le dispositif proposé par l’artiste garde la dimension d’un plateau de tournage. Le visiteur, plongé au coeur de l’oeuvre, est invité à cheminer sous une pluie fine de couleur mauve et en musique, un parapluie à la main. Un environnement hypnotique qui interpelle notre mémoire collective et nos souvenirs les plus intimes.
De 19h à 7h – Hôtel d’Albret – 31 rue des Francs-Bourgeois – Paris 4e – Métro : Saint-Paul
http://pierreardouvin.free.fr

VINCENT GANIVET – CATÉNAIRES 4.1.2, 2011
sculpture
Dans la cour de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, l’artiste présente une sculpture en parpaings, constituée d’arches autoportantes à la limite du point de rupture et de l’effondrement. Libérée de ses matériaux habituels, la sculpture, à l’équilibre irréel, joue sur les différents points de vue, les effets d’échelles et de proportions. Toute en nuance poétique sur les joies de l’accumulation et de l’assemblage, l’oeuvre évoque autant les jeux de Lego© que les chantiers de construction.
De 19h à 7h – Bibliothèque historique de la Ville de Paris – 24 rue Pavée – Paris 4e – Metro : Saint-Paul
www.vincentganivet.fr

BATIGNOLLES – PIGALLE

FABRICE HYBER – « ARRGHH, BOÏNG, … ZZZZZ », 2011
installation
Conçu spécifiquement pour l’occasion « Arrghh, Boïng,…Zzzzz, » réunit une cinquantaine de « Hyber-Héros » dans les allées du parc des Batignolles. De Superman au Père Noël, en passant par Hello Kitty, Karl Lagerfeld, Sherlock Holmes, Blanche Neige, Harry Potter ou Ted-Hyber…., Fabrice Hyber propose une typologie onirique de la figure du Héros. Entre performance et image, dans la tradition des tableaux vivants, le jardin se peuple le temps d’une nuit de présences fantasmatiques et de situations pour le moins improbables.
De 20h à 6h – SQUARE DES BATIGNOLLES – Place Charles Fillion – Paris 17e – Métro : Rome / Brochant / La Fourche
www.hyber.tv

ZILVINAS KEMPINAS – BIG O, 2008
installation
Pour l’église Sainte-Marie des Batignolles, Zilvinas Kempinas présente « Big O » sur le principe de ses installations déjà réalisées avec des ventilateurs et des bandes magnétiques. En jouant sur les phénomènes de perception, les installations de Kempinas créent le trouble, désorientent le spectateur. Les recherches de l’artiste sur la lumière, le mouvement, le son et l’environnement prennent dans ce lieu sacré une dimension mystique.
De 21h à 6h – Église Sainte marie des Batignolles – 77 place du Dr Félix Lobligeois – Paris 17e – Métro : Rome / Brochant / La Fourche

GRANDE IMAGE LAB
En associant des pièces de dix étudiants des beaux-arts, jeunes artistes et de deux artistes confirmés, la programmation Grande Image Lab pour Nuit Blanche 2011 entretient l’esprit d’expérimentation autour de l’image de grand format projetée dans l’espace public qui est à son origine. 
De 19h à 7h – Murs pignons face au 82 et 85 rue de Rome -Métro : Rome

KATIE PATERSON – EARTH-MOON-EARTH (MOON LIGHT SONATA REFLECTED FROM THE SURFACE OF THE MOON), 2007
installation
Au Théâtre Ouvert, l’artiste présente une installation sonore « Earth‑Moon‑Earth » datant de 2007. Pour cette oeuvre, la « Sonate au Clair de lune » de Beethoven fut envoyée en code morse à la surface de la lune. Revenues sur Terre, mais de manière incomplète, les ondes ont été retranscrites en une nouvelle sonate au son plus granuleux, jouant sur les silences, les intervalles et les pauses, transposition des notes perdues dans l’espace. C’est cette partition musicale pour piano mécanique qui est proposée par l’artiste pour Nuit Blanche.
De 19h à 7h – THÉÂTRE OUVERT – 4 bis cité Véron – Paris 18e – Métro : Blanche / Place de Clichy
www.katiepaterson.org

DOUGLAS GORDON – henry rebel drawing, 2011
Installation vidéo
L’installation vidéo inédite « henry rebel drawing », donne à voir le corps de l’acteur Henry Hoper en proie à des émotions extrêmes. Entre peinture classique et transe cathartique, souffrance et jubilation, cette oeuvre offre une méditation sur le corps comme espace de projection.
De 19h à 7h – LA MACHINE – 90 boulevard de Clichy – Paris 8e – Métro : Blanche

ELODIE PONG – JE SUIS UNE BOMBE, 2006
vidéo
Pour Nuit Blanche, l’artiste diffuse dans la salle Jacques Canetti des Trois Baudets une vidéo en boucle intitulée « Je suis une bombe » (2006). Une oeuvre qui a reçu en 2006 le Swiss Art Award ainsi que le Art Grant du canton de Zurich. On y découvre une jeune femme déguisée en panda exécutant une danse lascive autour d’une barre de pole dance. Une oeuvre sur la construction de l’identité féminine, qui prend tout son sens dans cet ancien cabaret érotique redevenu en 2009 une salle de spectacle dédiée à la chanson francophone.
De 19h à 7h – LES TROIS BAUDETS – 64 boulevard de Clichy – Paris 8e – Métro : Blanche / Pigalle
www.elodiepong.net

JACQUES MONORY – EX, 1968
film
Dans la cour du lycée Chaptal, Jacques Monory projette son film « EX » réalisé en 1968 à son retour de Cuba où il avait été invité au Salon de Mai. Illustrant dans l’urgence les sentiments vécus, ce film apparaît parallèlement à la série de peinture « Meurtres ». Avec une grande liberté, utilisant des images d’actualités et privées, l’artiste dans une course effrénée se livre avec facétie à la destruction d’une obsession et de souvenirs.
De 19h à 7h – LYCÉE CHAPTAL – 45 boulevard des Batignolles – Paris 8e – Métro : Rome

KARMELO BERMEJO – THE GRAND FINALE, 2009
vidéo
Dans la cour du lycée Chaptal, Karmelo Bermejo présente une vidéo intitulée « The Grand Finale » (2009), issue d’une performance pyrotechnique organisée lors de la cérémonie de clôture de la célèbre foire Art Basel Miami Beach. Ce feu d’artifice mettant en scène le mot « recession » était financé par un prêt bancaire accordé à la galerie madrilène, Maisterravalbuena. Une célébration ironique de l’échec qui dénonce l’utilisation des fonds publics et renvoie à la situation du marché de l’art, à la spéculation et à la crise économique mondiale. Un coup de projecteur, non pas tant sur les paradoxes du marché que sur la valeur financière de l’art. Une oeuvre paradoxale et polysémique que le visiteur peut aborder librement.
De 19h à 7h – LYCÉE CHAPTAL – 45 boulevard des Batignolles – Paris 8e – Métro : Rome

LA NOUVELLE ATHENE – SAINT GEORGES

MIRCEA CANTOR – THE LANDSCAPE IS CHANGING, 2003
vidéo
L’oeuvre présentée par Mircea Cantor pour Nuit Blanche 2011 est une vidéo de 22 minutes intitulée « The landscape is changing » (2003). La caméra suit un groupe de manifestants albanais brandissant dans les rues de Tirana, en lieu et place des banderoles habituelles, de grands miroirs qui reflètent la ville alentour et ses façades colorées. L’image qui devient alors mouvante et fragmentaire place le spectateur dans un entre-deux, entre réalité et représentation. Une interrogation sur le régime de réalité fabriqué par l’Histoire et le pouvoir des images.
De 19h à 7h – IVT (International Visual Theatre) – 7 cité Chaptal – Paris 9e – Métro : Pigalle
www.mirceacantor.ro

SACHIKO ABE – CUT PAPERS # 12, 2011
performance
Sachiko Abe livre une version inédite de la performance « Cut Papers » dans l’atrium de l’école ESMOD. Imperturbable, elle y découpe sans discontinuer des feuilles de papier. Les coups de ciseaux, l’amoncellement des chutes, égrainent le passage inexorable du temps. Entre répétition et obsession, cette action hypnotisante interroge la nature et la place de l’art, le rôle de l’artiste. Dans ce geste de repli radical, « Cut Papers » porte un regard sans concession sur le réel en marche et entraîne le spectateur vers ses propres interrogations.
De 19h à 7h. Pause de 30 min toutes les 1h30 – ESMOD (École Internationale de Mode) – 12 rue de La Rochefoucauld – Paris 9e – Métro : Trinité d’Estienne d’Orves / Saint-Georges

MELANIE MANCHOT – DANCE (ALL NIGHT/PARIS), 2011
performance participative
Avec « Dance (All Night/Paris) », Melanie Manchot investit la cour du lycée Edgar Quinet, mêlant performance participative et tournage. Boîte de nuit silencieuse et fugitive, « Dance (All Night/Paris) » perturbe les représentations corporelles établies, interrogeant la conscience du corps et le débordement collectif. Coiffés de casques audio, danseurs professionnels, amateurs et public sont réunis et pourtant isolés, dans cet événement qui s’inscrit dans la lignée des rassemblements « mobile clubbing ». Du rock au tango en passant par la valse, le french cancan ou le hip-hop, de nombreuses formes de danses y sont conviées. La nuit sera ponctuée, sous l’oeil de plusieurs caméras, de temps de démonstration, d’apprentissage et de partage.
De 19h à 7h – LYCEE EDGAR QUINET – 63 rue des Martyrs – Paris 9e – Métro : Pigalle / Saint-Georges
www.melaniemanchot.net

TSUNEKO TANIUCHI – MICRO -ÉVÉNEMENT N° 41 /FLOWER BED, 2011
performance et vidéo
Pensée comme une expérience émotionnelle à vivre par le visiteur, l’intervention de Tsuneko Taniuchi pour Nuit Blanche occupe deux chambres en vitrine de l’Hôtel Amour. Dans la première, la vidéo de sa performance « Micro-événement n°14 / Future épouse aime faire de la peinture » (2002) la montre habillée en mariée en train d’exécuter un tableau dans la vitrine d’un magasin d’articles de peinture. Dans l’autre vitrine, l’artiste se livre à une performance inédite intitulée « Flower bed », hommage à la célèbre artiste japonaise Yayoi Kusama et à son oeuvre « My flower Bed » (1962). Pour ce « micro-événement », Tsuneko Taniuchi est allongée sur un lit recouvert de gerberas frais de toutes les couleurs. Sur fond de berceuses enivrantes, elle réalise ici une sorte de sculpture vivante où les sentiments de joie et d’enchantement, mais aussi la peur, la solitude et l’insomnie se confondent. Une réflexion sur le statut de la femme dans notre société et sur les normes sociales, sexuelles et culturelles.
De 19h à 7h – HOTEL AMOUR (VITRINES) – 8 rue Navarin – Paris 9e – Métro : Pigalle / Saint-Georges
www.taniuchi.fr

CARLOS AMORALES – BLACK CLOUD, 2007
installation
Pour Nuit Blanche, l’artiste met en scène ses « Archives Liquides » dans une installation intitulée « Black Cloud », composée de 30 000 papillons de tailles différentes, découpés dans du papier noir et fixés sous les arcades de la cour d’honneur du lycée Jacques Decour. Une nuée d’insectes à la fois merveilleuse et menaçante, qui renvoie à la mythologie classique et aux films d’horreur. Un moment d’intense vibration qui joue sur les paradoxes de la beauté, entre séduction et répulsion absolue. Carlos Amorales est en résidence au MAC/VAL cet automne où il exposera dès le 21 octobre.
De 19h à 7h- LYCÉE JACQUES DECOUR (cour) – 12 avenue Trudaine – Paris 9e – Métro : Anvers

SEMICONDUCTOR – BLACK RAIN, 2009
installations vidéos
Pour Nuit Blanche, Semiconductor présente deux vidéos installées dans le théâtre du lycée Jacques Decour. « Black Rain » (2009) est réalisée à partir des données brutes de deux satellites jumeaux de la Nasa (mission Stereo), dont l’objectif est de fournir des informations originales sur les éruptions solaires et leurs effets sur l’environnement terrestre. « Heliocentric » (2010) est une oeuvre vidéo construite à partir d’un montage photographique accéléré et de techniques astronomiques de suivi de la trajectoire du soleil à travers une série de paysages. Une plongée dans l’infinité majestueuse des constellations.
De 19h à 7h – LYCÉE JACQUES DECOUR (théâtre) – 12 avenue Trudaine – Paris 9e – Métro : Anvers
www.semiconductorfilms.com

JULIEN BERTHIER – LA CONCENTRATION DES SERVICES, 2011
installation
Pour Nuit Blanche, l’artiste présente sur le terre-plein du métro Anvers une installation récente, « La Concentration des services » (2011). Une oeuvre qui réunit en un seul et même objet quantité de services liés à l’usage de la ville : arrêt de bus, horloge, parking à vélo, poubelle… Une réflexion non dénuée d’humour sur la rationalisation surréaliste des politiques urbaines.
De 19h à 7h – Terre-plein métro Anvers – Paris 9e – Métro : Anvers
www.julienberthier.org

MONTMARTRE – ANVERS

JESPER JUST – NO MAN IS AN ISLAND II , 2004
vidéo
Les films de Jesper Just créent un univers mystérieux et musical, suspendu entre drame et humour. Ancrés dans l’histoire du cinéma, ils ont les qualités formelles des productions hollywoodiennes tout en résistant à leurs conventions narratives. L’oeuvre met en scène un groupe d’hommes figés dans la solitude d’un club de strip-tease. Soudain, l’un des protagonistes se lève et entame a capella « Crying » de Roy Orbison. Une réflexion sur l’identité masculine, la performativité du genre et le masque social dans cette salle du Divan du Monde qui a vu naître la pratique de l’effeuillage.
www.jesperjust.com
De 19h à 7h – LE DIVAN DU MONDE – 11 boulevard de Rochechouart – Paris 18e – Metro : Pigalle / Abbesses

STEVE MCQUEEN – GIRLS TRICKY, 2001
vidéo
Artiste plasticien et vidéaste, Steve McQueen développe depuis le début des années 1990 une oeuvre magistrale axée sur l’expérience du corps et sur l’humain. Jouant du rythme et du montage, l’artiste anglais questionne la dynamique de la représentation et met l’accent sur l’impact physique ou psychologique de l’image en mouvement. À la Cigale, il présente « Girls Tricky » (2001). On y découvre le musicien et producteur de trip-hop Tricky en pleine séance de travail dans un studio d’enregistrement. Un portrait brut au cadrage serré, intimiste et sensible, qui révèle toute l’intensité créatrice du musicien.
De 0h30 à 7h – LA CIGALE – 120 boulevard de Rochechouart – Paris 18e – Metro : Anvers / Pigalle
www.mariangoodman.com

CHRISTIAN BOLTANSKI – DEMAIN LE CIEL SERA ROUGE, 2011
Installation
Christian Boltanski déploie depuis les années 1970 une oeuvre chargée de références biographiques qui interroge la fragilité de la condition humaine. Il représente cette année la France à la 54e Exposition internationale d’art de la biennale de Venise. Pour Nuit Blanche, il propose une nouvelle oeuvre « Demain le ciel sera rouge », réalisée en collaboration avec Jean Kalman, Murielle Bechame et Virginie Colemyn, dont le thème est l’oracle. Dans la salle du théâtre de l’Atelier, des comédiennes déclament des paroles énigmatiques et des vérités contradictoires sur le futur, sortes de pythies ou de sybilles des temps modernes. L’entrée se faisant par l’arrière du théâtre, côté atelier, les spectateurs découvrent alors, telle une apparition, la comédienne proférant son texte…
De 20h30 à 7h – THÉÂTRE DE L’ATELIER 1 place Charles Dullin – accès public 43 rue d’Orsel – Paris 18e – Métro Anvers

VIRGINIE YASSEF – IL Y A 140 MILLIONS D’ANNÉES, UN ANIMAL GLISSE SUR UNE PLAGE FANGEUSE DU MASSIF CENTRAL, 2009
Installation
Virginie Yassef crée des fictions et des situations équivoques mettant en doute nos repères. Dans la cour de l’école Foyatier, elle présente « Il y a 140 millions d’années, un animal glisse sur une plage fangeuse du Massif central ». Sur un mur de crépi vert, est reproduite en taille réelle l’empreinte de patte d’un reptile volant préhistorique, le ptérosaure qui aurait, il y a 140 millions d’années, glissé à flanc de falaise. Cette sculpture, présentée à proximité de l‘endroit où Cuvier découvrit les fossiles lui permettant de poser les fondements de la paléontologie, nous invite à traquer les traces d’un univers mythique et extraordinaire, entre réalité et fiction, préhistoire et mythologie.
De 19h à 7h ÉCOLE ÉLÉMENTAI RE FOYATIE R (COUR) – 1 rue Foyatier – Paris 18e – Métro Anvers

RAGNAR KJARTANSSON – THE END – ROCKY MOUNTAINS, 2009
Installation
Installation vidéo se déployant sur cinq écrans, l’oeuvre « The End – Rocky Mountains » revisite non sans humour une vision romantique de la figure de l’artiste cherchant la communion avec la nature. Dans un paysage de neige, par -20 °C, l’artiste accompagné du musicien David pór Jónsson se livre à un concert en plein air dans le paysage sublime des Rocky Mountains au Canada. Décalée, aussi drôle qu’improbable malgré le sérieux affiché, cette pièce illustre à merveille la liberté d’esprit et la fantaisie d’un artiste n’hésitant pas à franchir les frontières entre les arts, et mixant avec brio musique, arts visuels et performance scénique.
De 19h à 7h – ÉCOLE ÉLÉMENTAI RE FOYATIER (GYMNASE) – 1 rue Foyatier – Paris 18e – Métro Anvers

RENAUD AUGUSTE-DORMEUIL – I WILL KEEP A LIGHT BURNING, 2011
Installation
Renaud Auguste-Dormeuil s’attache à déconstruire les mécanismes sociaux et politiques qui président à la fabrique des images. Au square Louise Michel, il présente une installation inspirée de son projet « I Will Keep a Light Burning » réalisé à Rome en janvier 2011, pour les 400 ans de la présentation par Galilée de son télescope sur le mont Gianicolo. 500 bougies recomposaient la carte du ciel tel qu’il apparut le jeudi 14 avril 1611. Pour Nuit Blanche, il reproduit au sol la carte du ciel du 1er octobre 2111, soit un siècle en avance, dans un geste qui renverse les perspectives et nous projette dans un futur qu’aucun d’entre nous ne connaîtra.
De 19h à 7h – SQUARE LOUISE MICHEL – Rue du Cardinal Dubois – Paris 18e – Métro Anvers

BGLC – SPECTACLES + PROBLÈMES, 2011
Installation
Connu pour ses actions et installations in situ qui allient humour et commentaires corrosifs sur les débordements de la société de consommation, BGL est un collectif créé en 1996 par trois artistes québécois : Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière. Au coeur du gymnase Ronsard, le collectif réalise une installation inédite, déstabilisante, qui propose une expérience physique venant « chatouiller l’instinct tribal des urbains que nous sommes ».
Cette oeuvre sera exposée au MAC/VAL à partir du 21 octobre.
De 19h à 7h – GYMNASE RONSARD – Rue Cazotte (face au 2) – Paris 18e – Métro Anvers

FRANCE DUBOIS – EXTRA-SYSTOLE, 2011
Installation
Relevant à la fois du documentaire et de l’expérimentation, l’approche de France Dubois s’articule autour d’une certaine appréhension de l’espace architectural. Dans ses installations, l’artiste conjugue la photographie et la vidéo, réalisant ainsi des oeuvres in situ, qui entrent en résonance avec la mémoire du lieu et son contexte. Pour Nuit Blanche, France Dubois propose une ambiance lumineuse sur la cabine du funiculaire de la butte Montmartre qui s’anime de lumière rouge, référence à des battements de coeur. À la montée, son rythme cardiaque s’accélère, à l’instar d’un coureur qui aurait gravi les marches quatre à quatre. À la descente, son pouls ralentit peu à peu. « Extra-systole » renvoie ainsi au trouble du rythme cardiaque, symptôme d’une émotion partagée.
L’artiste intervient aussi à la station de métro Madeleine
De 19h à 7h – FUNICULAIRE – Gare basse place Suzanne Valadon / Gare haute rue du Cardinal Lemoine – Paris 18e -Métro Anvers

ADRIAN PACI PER SPECULUM, 2006
film 35 mm
Adrian Paci mêle dans son travail expériences intimes et universelles. Inspiré tout d’abord par sa propre histoire, l’artiste — qui a fui la guerre civile albanaise en 1997 — s’est intéressé aux questions de l’exil et de la migration. À l’église Saint-Pierre de Montmartre, il présente un film 35 mm de 2006, « Per Speculum » qui signifie en latin « l’autre côté du miroir ». L’œuvre met en scène des enfants dans un paysage champêtre jouant avec des miroirs, des frondes et la réflexion du soleil. Le verre brisé devient ici une source lumineuse qui transperce l’écran de projection jusqu’à fondre ses reflets dans le faisceau du projecteur. Une œuvre méditative où la lumière et le clair-obscur tiennent une place symbolique.
De 20h à 7h – Eglise Saint-Pierre de Montmartre – 2 rue du Montcenis – Paris 18e – Métro Anvers

ANTTI LAITINEN – IT IS MY ISLAND, VOYAGE, GROWLER, ET BARK BOAT
parcours vidéo
Sur le mode de l’ironie et de l’absurde, Antti Laitinen propose un art de la performance, dans la lignée du Land Art et du Body art. Dans les deux jardins du musée de Montmartre, l’artiste présente quatre installations vidéos. Dans « It Is My Island » (2007), il a construit une île artificielle sur la mer Baltique, sorte de micro-nation indépendante, habitée par un seul citoyen, l’artiste. L’année suivante, il a imaginé « Voyage », une île à rames qui lui permet de voyager. En 2009, avec « Growler », il stocke cette fois de la neige afin de créer un petit iceberg que, l’été venu, il dépose dans la mer. Enfin, dans « Bark Boat » 2010, l’artiste se mesure aux éléments et à son endurance physique dans une sorte de voyage initiatique qui renoue avec le mythe de l’aventurier, entre rêve et utopie.
De 19h à 7h – Jardin du MUSÉE DE MONTMARTRE – 12-14 rue Cortot – Paris 18e – Métro Lamarck Caulaincourt / Anvers / Funiculaire
www.anttilaitinen.com

TOMAS ESPINA – IGNICION, 2008
vidéo
La vidéo « Ignicion » (2008) est issue d’une performance réalisée en mai 2007. On y retrouve certains éléments propres à l’oeuvre de Tomas Espina : le recours à des matériaux explosifs (comme la poudre), une pratique étendue du dessin, la pensée baroque, l’intérêt porté aux processus d’altération, d’irruption… Ici, entre explosion et envol d’oiseaux, entre destruction et symbole de liberté, l’événement est envisagé dans toute sa polysémie. Une seule certitude : quelque chose comme une menace plane.
De 22h à 7h – THEATRE DES ABBESSES – 31 rue des Abbesses – Paris 18e – Métro Abbesses
www.tomasespina.com.ar

SIGALIT LANDAU – BARBED SALT LAMPS, 2007
Installation
L’artiste israélienne Sigalit Landau aborde les notions complexes de frontière, d’histoire, de mémoire et d’identité. La mer Morte est ainsi au coeur du travail de l’artiste : un lieu extrême et fortement symbolique, partagé entre Israël, la Jordanie et l’autorité palestinienne. L’installation de 2007 « Barbed Salt Lamps » est adaptée pour la nef de l’église Saint-Jean de Montmartre. Composée de suspensions en fil de fer barbelés recouvertes de cristaux de sel de la mer Morte, cette oeuvre s’inscrit dans une réflexion poétique et engagée sur un pays à l’avenir incertain, contraint d’évoluer avec les traumatismes du passé. Sigalit Landau représente Israël à la 54e Exposition internationale d’art de la biennale de Venise avec une installation intitulée « One Man’s Floor is Another Man’s Feelings ». www.sigalitlandau.com et www.kamelmennour.com Avec le soutien des services culturels de l’Ambassade d’Israël en France et de Art, Culture et Foi.
De 20h à 7h – Église SainT-JEAN DE MONTMARTRE – 21 rue des Abbesses – Paris 18e – Métro Abbesses

FILIP GILISSEN – THE WINNER TAKES IT ALL, 2010
Installation
Face à l’expérience de l’oubli, de la précarité, de la perte et de la disparition, Filip Gilissen déploie une oeuvre à vivre, radicale et déceptive, qui déstabilise nombre de nos certitudes. Réalisée en 2010 pour l’ouverture de la biennale de Liverpool en hommage à l’artiste Felix Gonzalez-Torres, l’installation « The Winner Takes It All » est adaptée à la crypte de l’église Saint-Jean de Montmartre. Jouant pleinement le jeu de l’attente et de l’événement, cette oeuvre s’activera une seule fois durant la nuit. Le passage du 5 000e visiteur déclenchera une explosion dorée. Proposant une véritable « expérience de la secousse », Filip Gilissen poursuit sa réflexion amusée sur la nature même de l’art, son système et ses modes d’exposition.
De 19h à 6h Église SAINT-JEAN DE MONTMARTRE (Crypte) – 22 rue André Antoine – Paris 18e – Métro Abbesses
www.filipgilissen.com

MARCELLO MALOBERTI – TARZAN NOIR, 2011
Installation, performance
Invité en résidence par le centre d’art contemporain de Brétigny-sur-Orge, Marcello Maloberti conduit un projet pour Nuit Blanche, en association avec le centre social du quartier métissé de La Fontaine. Une caravane humaine portant à bras nu des fauves en porcelaine s’ébranle vers 17h, partant de Brétigny-sur-Orge pour gagner Montmartre. Cette expédition de 70 porteurs brétignolais acheminant 35 tigres par RER et métropolitain, converge aux arènes de Montmartre vers 20h. Le public peut alors voir les tigres exposés dans les arènes, puis à 22h, assister au lancer des tigres par les porteurs, leurs débris restant visibles par la suite toute la nuit. Une démarche alliant art et utopie sociale.
De 19h à 7h – Arènes de Montmartre – rue Saint-Eleuthère – Paris 18e – Métro Abbesses
www.marcellomaloberti.com

Plan de Paris pour la nuit blanche 2011

La Nuit Blanche 2011 se déroule de 19h le samedi 1er octobre jusqu’à 7h le dimanche 2 octobre.

Voici la liste les points d’information à votre disposition

Parvis de l’Hôtel de Ville
M° Hôtel de Ville (lignes 1, 7 ou 11)
Ouvert samedi de 14h à 6h

Métro Pigalle (sur le terre-plein, boulevard de Clichy)
M° Pigalle (lignes 2 ou 12)
Ouvert samedi de 18h à 6h

Square des Batignolles (rue des Moines)
M° Rome (ligne 2)
Ouvert samedi de 18h à 6h

Place Suzanne Valadon (au pied du funiculaire)
M° Anvers (ligne 2)
Ouvert samedi de 14h à 6h

Question transport
Ligne 14 : les stations sont desservies toute la nuit – Accès gratuit entre 2h15 et 5h30.
Ligne 12 : le tronçon Madeleine – Porte de la Chapelle est desservi partiellement toute la nuit.
Les stations ouvertes après 2h15 sont : Madeleine, Trinité, Notre-Dame de Lorette, Saint-Georges, Pigalle, Abbesses, Lamarck-Caulaincourt, Jules Joffrin, Porte de la Chapelle.
Accès gratuit entre 2h15 et 5h30.
Funiculaire : ouvert toute la nuit. Accès gratuit de 2h15 à 5h30.
Le réseau Noctilien est renforcé

Pour les petits creux, voici la liste des restaurants participant

Autour de l’Hôtel de Ville
Royal Turenne – 24 rue de Turenne
Le Voltigeur Thomas André – 45 rue des Francs-Bourgeois
Le Pick-Clops – 16 rue Vieille du Temple
Feria Café – 4 rue du Bourg Tibourg
Café la Comète – 6 rue des Archives
Le Carrefour – 8 rue des Archives

Batignolles – Pigalle
Wepler -14 place de Clichy
Menus Nuit Blanche à 20€ et 26€
Ouvert jusqu’à 3h30 du matin

Le wagon bleu – 7 rue Boursault
West Bar – 61 rue Legendre
L’endroit – 74 rue Legendre
Downtown – 2 bis rue des Moines
Le Carmen – 34 rue Duperré
Le Châlet des Batignolles – Parc des Batignolles

Montmartre – Anvers
Post’ Café – 70 bd de Rochechouart
Café Chappe – 8 rue Tardieu
Le Progrès – 7 rue des 3 Frères
Le café du théâtre – 48 rue d’Orsel
Le nouveau carillon – 1 rue des Abbesses
Au petit Montmartre – Place des Abbesses
La Fourmi – 74 rue des Martyrs

La Nouvelle Athènes – Saint-Georges
Auberge du clou – 30 avenue de Trudaine
No stress café – 2 place Gustave Toudouze
À la place Saint-Georges – 60 rue Saint-Georges

Etant donné l’ampleur des manifestations connexes à ce programme, je vous invite à aller sur le site officiel pour plus d’informations, ne pouvant toutes les lister, c’est par là >> http://nuitblanche.paris.frPour la nuit blanche en banlieue parisiennes, toutes les infos sont ici >> http://nuitblanche.paris.fr/oeuvres/tram Pour les possesseurs d’iPhone, il existe une application gratuite, ici >> itunes.apple.com, pour Android, c’est par là >> market.android.com Pour la province, voici le lien pour la Nuit Blanche à Metz nuitblanchemetz.com

7 années ago