Fiac 2007, épisode I, le Grand Palais

On y est, la grande messe parisienne de l’art contemporain est commen. Etalée sur deux sites, celui du Grand Palais et à la Cour Carrée du Louvre, les oeuvres d’arts en tout genre se succèdent. Petit retour suite à mon passage hier au Grand Palais pour la journée de la presse.


Fiac 2007 entrée du Grand Palais – Olivier de Chappedelaine 2007

Comme d’habitude cette 34ème édition ne déroge pas à la règle, abritée par la formidable verrière du Grand Palais, le côté camping des tentes du quai Branly est bien loin derrière et c’est tant mieux. Des galeries du monde entier exposent des artistes touchant à tous les domaines créatifs. Les classiques à travers la peinture, la sculpture, la photographie, le design mais d’autre plus multimédia via des vidéos, des animations ou encore plus technique à travers des réalisations d’ordre mécanique ou lumineuse (néon, diode etc..).


Fiac 2007 – Olivier de Chappedelaine 2007

Il se mêle alors des artistes reconnus, connus et des jeunes talents (ou inconnu de ma part, je n’ai pas la science infuse, loin de là). On y croise dans les grandes galeries, des oeuvres de Pierre Soulages ( j’en ai croisé 5 dont deux de sa série Outrenoir (des monochromes noirs), au fait, je suis preneur si quelqu’un veut me faire un cadeau), de Andy Wahrol, de Keith Haring, de Nicolas de Staël, de Jean-Michel Basquiat, Le Corbusier etc…. Alors que les galeries plus « petites » parient sur des artistes moins connus mais tout aussi intéressant et qui renouvèlent un peu le genre.


Fiac 2007 – Olivier de Chappedelaine 2007

Dans cette optique purement subjectif de ma part j’ai retenu quelques artistes dont le travail m’a relativement intéressé et que je vais vous faire partager en image.

Commençons par Julian Opie présentait par la Lisson Gallery. Petit faible pour cette artiste et pour la galerie londonienne. C’est très graphique, parfois animé, au trait simple et épuré et aux couleurs vives. On y ressent une influence Pop Art et un arrière gout de Wharol sur certaine, du personnage au paysage en passant par du conceptuel, c’est un artiste complet avec un style bien à lui très dans les tendances graphiques actuelles, j’adore tout simplement.


Fiac 2007 – Lisson Gallery – Olivier de Chappedelaine 2007


Fiac 2007 – Julian Opie – Olivier de Chappedelaine 2007

Puis pour changer de style Javier Perez, on passe la plus dans le côté conceptuel avec une oeuvre constituée de 60 pièces. Perfection des formes, pour se mixe de résine et de poudre de marbre, une oeuvre impressionnante par l’image qu’elle reflète et par sa perfection dans le détails.




Fiac 2007 – « Linea de Horizonte » de Javier Perez – Olivier de Chappedelaine 2007

Pour parler un peu de photographie, les photographes comme Walker Evans, Man Ray etc.. ne dépassent pas le 20×30 sous Marie Louise. Les autres tablent dans les grands, voir très grands formats, contre collé alu. De ce côté la pas grand chose de vraiment exceptionnel, ce n’est pas Paris Photo, la tendance est plus aux univers urbains en couleur et un peu de personnages en noir et blanc. Je souligne le travail de ce photographe dont je ne retrouve plus le nom, mais ses portraits d’acteurs de la Comédie Française ressortent du lot.


Fiac 2007 – Olivier de Chappedelaine 2007

Le travail de Alain Bublex avec ses images urbaines très denses qui apportent un réalisme assez cru, alors que la tendance serait à enjoliver la réalité pour la passer dans la postérité.


Photographie de Alain Bublex

Si non, plus commercial, j’ai bien aimé la Mini Club Man au couleur de la Fiac,


Fiac 2007 – Olivier de Chappedelaine 2007

et pour finir sur ce premier épisode, le cadre superbe du Grand Palais.


Fiac 2007 – Olivier de Chappedelaine 2007

Je passe demain à la cours Carré du Louvre, car comme tous les parisiens un peu bloqué par la grève. Affaire à suivre donc…

Ouverture au public Grand Palais & Cour Carrée
du jeudi 18 octobre au dimanche 21 octobre 12h – 20h30
lundi 22 octobre 12h – 18h

Grand Palais
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris
Métro : lignes 1 et 13 Champs-Élysées Clemenceau
Parking Rond Point Champs Élysées
Cour Carrée du Louvre
Rue de Rivoli, 75001 Paris

Métro : lignes 1 et 7, Palais Royal et Musée du Louvre
Parking Saint-Germain l’Auxerrois

Des navettes gratuites desservent les deux sites

Pein tarif : 25 euros
Tarif réduit : 12.5 euros (étudiants d’écoles d’art et titulaires de la carte Louvre jeunes)

Pass permanent valable du 18 au 22 octobre
Plein tarif : 55 euros
Tarif réduit : 35 euros (étudiants d’écoles d’art et titulaires de la carte Louvre jeunes)

Pour toutes informations complémentaires c’est là >> FIAC 2007

Mes autres billets à propos de la FIAC 2007 reportage en noir et blancEpisode 2, la Cour Carrée du Louvre

Une réflexion sur « Fiac 2007, épisode I, le Grand Palais »

Laisser un commentaire