Fiac 2007, épisode 2, la cour carrée du Louvre

Ayant commencé par le Grand Palais le premier jour je me devais de clôturer cette Fiac 2007 à la Cour Carrée du Louvre. En dehors du cadre superbe, la verrière du Grand Palais est remplacé par une tente, tendance sauna étant donné la journée de lundi.

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – entrée Cour Carrée du Louvre
photo par © olivier de chappedelaine 2007

Question artistes, il s’agit cette fois de la jeune génération, les artistes prometteurs de demain et ainsi que les galeries moins reconnues. La photographie y est plus présente, la tendance est alors plutôt à la couleur en grand format,

Fiac 2007  - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 photographie de Johannes Whonseifer
– photo par © olivier de chappedelaine 2007

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 photographie de Spencer Tunick
– photo par © olivier de chappedelaine 2007

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 Izima Kaoru
– photo par © olivier de chappedelaine 2007

L’on y croise encore du noir et blanc, par contre les tirages restent de tailles plus classiques, étonnant quand même de limiter le noir et blanc et de ne pas le laisser s’exprimer comme la couleur.

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 Bird Head
– photo par © olivier de chappedelaine 2007

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 photographie Peter Piller
– photo par © olivier de chappedelaine 2007

Il n’y pas que la photographie de présente, on croise parfois au détour d’un couloir un chose délirante,

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – photo par © olivier de chappedelaine 2007

surprenante,

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – photo par © olivier de chappedelaine 2007

intrigante

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – photo par © olivier de chappedelaine 2007

ou encore étonnante

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 Arbre de Vincent Olivet
– photo par © olivier de chappedelaine 2007

surtout quand un visiteur y est assortie.

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – photo par © olivier de chappedelaine 2007

Quoiqu’il arrive, quelque soit ce que vous aimez, peinture, sculpture, photographie etc…, il vous faut de la place car l’art contemporain se voit en grand, finit le rikiki, place à ce qui se voit

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – photo par © olivier de chappedelaine 2007

et qui s’impose.

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – photo par © olivier de chappedelaine 2007

Pour terminer la visite, voici le lauréat du prix Marcel Duchamp.

Fiac 2007 - cour carrée du Louvre
Fiac 2007 – photo par © olivier de chappedelaine 2007

Pour conclure, que dire de cette année 2007, à mon sens, la Fiac a retrouvé son image de marque, la qualité des exposants et des exposés renoue avec le passé des grandes heures de cette grande messe de l’art moderne et contemporain. 2007 est donc un excellent cru ou le cadre des deux sites, apporte un plus indéniable et réhabilite l’art dans des oeuvres d’art.
Petit regret, cependant sur le fait de cloisonner un peu les galeries et les artistes. Un mélange plus judicieux des stars d’hier et d’aujourd’hui avec les stars de demain, serait une confrontation très intéressante et un vrai état des lieux de l’art d’aujourd’hui, qui lui, n’a que faire du temps.

Mes autres billets à propos de la FIAC 2007 Episode 1, le Grand Palaisreportage en noir et blanc

Une réflexion sur « Fiac 2007, épisode 2, la cour carrée du Louvre »

  1. La Fiac 2007 était très inégale au niveau de la qualités des oeuvres exposées, le niveau se dégrade de façon malheureuse, et les organisateurs ont bien fait les choses en isolant dans la cour carrée du Louvre les plus mauvaises productions en art contemporain, laissant le Grand Palais aux galeries sérieuses.
    Si on observe un petit peut les choses, pour la Fiac 2007, les galeries françaises exposées dans la cour du Louvre n’ont aucune crédibilité au niveau international, (en effet l’art contemporain est contrairement au régionalisme, global et universel).
    Bref toutes ces petites galeries, Cosmic galerie, Alain Gutharc., et d’autres, tentent de lancer de jeunes artistes médiocre, je vous laisse le soin d’imaginer la triste immaturité de leur travail et de leur propos

    On espère que la FIAC 2008, sera réalisé avec plus de serieux dans les choix.

Laisser un commentaire