Bernard Faucon…

Vernissage, demain, le 5 décembre 2005, de l’exposition Rétrospective 1976-1995, qui lui est consacrée à la MEP, une rétrospective de ce photographe au travail hors du commun.

J’avoue avoir été assez hermétique à son travail, lors d’une mise en avant à sein de la bibliothèque de la MEP, à l’époque ou j’étais étudiant. Disons que ce style de photographie est en parfaite opposition avec une formation classique de photographie, comme quoi…

Avec du recul, je comprends ce type de travail et même si je reste un photographe traditionaliste et puriste, j’avoue que son travail n’est pas dénué d’intérêt. Je préfère ses paysages mis en scènes, plus que les séries avec des mannequins ou encore avec des personnages. Je vous conseille donc cette exposition qui doit présenter dans ses grandes lignes l’ensemble de son travail. De plus, les expo de la MEP sont dans un cadre superbe et sont toujours d’une qualité de présentation irréprochable. Je ne serai pas au vernissage, mais j’irai sûrement la voir s’il me reste du temps, un jour. Pour ma part je serai à un autre vernissage, celui d’un photographe dont j’étais l’ancien assistant et qui fera l’objet de mon billet de demain.

Pour ceux qui ne connaissent pas son travail, vous pouvez en voir un aperçu sur le site de l’agence VU.

[ajout du 20/01/2006] Ayant profité du vernissage de l’exposition de Depardon pour voir celle-ci, j’avoue qu’en fait, avec du recul, l’étalage de son travail ne m’a pas tellement remué intellectuelement. J’y ai même découvert certaine chose sur le personnage qui m’était inconnu et qui ne m’ont pas spécialement fait plaisir. Bref, je ne vous la conseille pas finalement, car vous allez y perdre du temps et de l’argent, sauf si vous faites comme moi.

Exposition ouverte au public du 7 décembre 2005 au 5 Mars 2006, ne venez pas demain si vous n’avez pas d’invitation.

On remonte ?